Interview de Marie-Eve Poulain, Gérante de portefeuilles en France

06 janvier 2021

Marie-Eve Poulain | mixité | Indosuez

Présentez votre métier et la représentation de celui-ci au sein de l'organisation. Quels sont les grands temps forts de votre métier sur l’année?

Je suis gérante de fonds actions, spécialisée sur les petites et moyennes valeurs au sein de CA Indosuez Gestion, la société de gestion d’Indosuez France. Je suis responsable des fonds Vendôme Sélection et Vendôme Sélection Euro investis respectivement dans les petites et moyennes valeurs françaises et de la Zone Euro. Je suis également co-gérante des PEA Expansion, une gamme de PEA investis dans les grandes et moyennes capitalisations françaises et commercialisée auprès des Caisses régionales de Crédit Agricole.

 

Quel est votre parcours professionnel ? Comment avez-vous géré les différentes évolutions de votre carrière ?

En 2000, une femme, Directrice Générale de la structure à laquelle j’avais postulée, m’a donnée ma chance et m’a permis d’intégrer le groupe Crédit Agricole. J’ai commencé comme Gérante Junior sur les produits petites et moyennes valeurs jusqu’à acquérir l’expertise nécessaire pour prendre la responsabilité des fonds petites et moyennes valeurs en 2009. Là encore, une femme, responsable de la société de gestion dans laquelle j’évoluais, m’en a donnée l’opportunité. Cette continuité au sein d’un même métier de la société de gestion m’a permis de consolider mes compétences et de construire un solide « track record », apprécié dans la durée et gage de régularité des performances de gestion.

J’exerce aujourd’hui mon métier de gérante au sein de l’équipe Actions européennes qui gère plus de 1.8 Mds€ d’actifs dont 600M€ sur les petites et moyennes valeurs. Le métier de gérant requiert avant tout une grande réactivité et une véritable capacité d’adaptation. Il s’agit de comprendre et d’intégrer dans nos analyses et nos gestions les enjeux et changements économiques de notre société, ce qui requiert une remise en question quotidienne. En effet, la vie financière est rythmée par des périodes d’expansion et de crises protéiformes. L’année que nous traversons est un exemple marquant. Le marché est toujours là pour nous rappeler que rien n’est acquis et nous oblige à beaucoup d’humilité. Aussi, j’estime que la diversité et la confrontation des points de vue sont d’une richesse incontestable dans les prises de décisions opérationnelles car elles nourrissent la pensée critique et inspirent des solutions innovantes. Or, ce sont des facteurs non négligeables de création de valeur.

 

En quoi être femme était un atout ou un handicap dans votre carrière ? Comment gérez-vous vie personnelle et professionnelle ?

Comme dans tous les métiers à responsabilité, il est important de trouver un équilibre entre vie professionnelle et personnelle sans jamais renoncer à ses choix. On y parvient grâce à une solide organisation.  Toutefois, il est parfois difficile de tout concilier. Il peut y avoir des situations dans la vie où des choix s’imposent, parfois dans la famille et parfois dans le travail. C’est dans ces moments qu’il faut savoir puiser dans ses ressources d’adaptabilité afin qu’aucun domaine de la vie ne soit sacrifié. 

 

Quel regard portez-vous sur l’évolution de l’entreprise en matière de mixité ? Concrètement, quelles initiatives prenez-vous au quotidien, avec vos équipes, pour avancer sur le sujet de la mixité ?

Le métier de gestion d’actifs est encore largement masculin, ce que l’on constate aisément quand on assiste à des réunions ou conférences externes. Indosuez Gestion s’inscrit depuis longtemps dans une dynamique de mixité puisque parmi les gérants environ un tiers sont des femmes. En outre dans l’histoire de la société de gestion, sa Direction a été plus souvent confiée à une femme qu’à un homme.

Qu’il soit homme ou femme, chaque gérant assume des responsabilités, et nous avançons tous ensemble avec nos différences. Cette diversité est l’une des richesses incontestables d’Indosuez Gestion qui s’exprime en termes d’approche des risques, de prises de décisions et d’apport de solutions nouvelles.

 

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes générations ?

Au-delà d’être un homme ou une femme, il ne faut pas avoir peur de composer avec ses différences, son tempérament et ses talents qui sont autant de richesses dans une entreprise.

La diversité crée les conditions pour toutes et tous d’aller de l’avant, de ne jamais renoncer à ses propres choix et de pouvoir se donner les moyens de leur réalisation. Quels que soient ses choix, il faut toujours s’efforcer de se surpasser dans tout ce que l’on entreprend.

Soyez inspirés et inspirants tout au long de votre vie professionnelle…

06 janvier 2021

À lire aussi

Fouad Nicolas Trad

Fouad Nicolas Trad appointed Global Head of Middle East

Tatiana Hartje | mixité | Indosuez | Azqore

Interview de Tatiana Hartje, Engagement Manager chez Azqore

Stéphanie Tallois | mixité | Indosuez

Interview de Stéphanie Tallois, Responsable de la Direction Juridique à Monaco